Les catéchistes vont devenir des ministres d’Eglise, sur décision du pape

Les catéchistes devraient bientôt être mieux reconnus dans leur mission d’annoncer la parole de Dieu. Les services concernés dans les diocèses, que nous avons pu sonder, disent avoir reçu « avec beaucoup d’intérêt et de joie » cette lettre du pape visant à instituer un ministère du catéchiste.

Le pape François a édité ce mardi 11 mai un motu proprio intitulé Antiquum ministerium. Il y fait référence à cette mission d’Église confiée depuis 2.000 ans au moins à des hommes et des femmes de bonne volonté pour accompagner dans la foi. Henri Derroitte, directeur de la commission interdiocésaine pour la catéchèse et le catéchuménat, précise : « le mot catéchiste renvoie vers des réalités très différentes selon les continents et les régions du monde. En Afrique, ce nom désigne une personne très importante puisque, là où il y a peu de prêtres ou de missionnaires, ce sont eux qui tiennent la paroisse. »

Le fait d’accorder à ces catéchistes un ministère institué permettra de leur donner un statut plus officiel. « C’est évidemment distinct des ministères ordonnés qui sont conférés aux évêques, prêtres et diacres« , détaille Christophe Herinckx, théologien. En janvier dernier, François avait déjà annoncé par un autre motu proprio que les lecteurs et les acolytes pourraient accéder à un ministère institué. Ces différentes décisions du pape, épaulé par la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, montrent la volonté de « reconnaître les services rendus par les laïcs dans l’Église« , ajoute Christophe Herinckx.

Transposition en Belgique

Maintenant que la volonté du Saint-Père a été communiquée par voie officielle, il reste à la mettre en œuvre à l’échelle de chaque pays. Il nous revient que la Conférence épiscopale belge pourrait aborder la question dès le 20 mai, selon l’évêque référent en la matière, Mgr Guy Harpigny. Les évêques sont évidemment très concernés puisqu’ils sont considérés comme les premiers catéchistes de leurs diocèses respectifs, chacun étant en charge de la formation des prêtres et des laïcs dans son diocèse.

En matière de catéchèse, le spécialiste Henri Derroitte précise d’ailleurs que la Belgique a déjà progressé : « les diocèses se sont coordonnés pour établir un certificat universitaire de pastorale catéchétique« . La formation fera partie des points d’attention auxquels il est demandé d’être vigilant pour discerner la personne à qui ce ministère de catéchistes sera institué. Christophe Herinkx a aussi relevé dans la lettre du Pape ce souhait de choisir « des personnes bien enracinées dans leur foi, qui ont une certaine expérience de la catéchèse, et sont de préférence déjà engagées en paroisse« .

Si les grandes lignes sont connues, un deuxième texte émanant du Saint-Siège précisera les modalités du rituel d’installation. Henri Derroitte souligne pour sa part : « cela amènera une plus grande visibilité de ce service d’Église, même au sein des quartiers. Le fait de valoriser cette mission du catéchiste c’est un signe immense d’encouragement ! » Les hommes et femmes qui accompagnent les jeunes, les enfants et les adultes dans leur foi, ou qu’ils les préparent à recevoir un sacrement, pourront se sentir davantage soutenus par le corps catéchétique qu’ils formeront avec les autres ministres de l’Église diocésaine. De l’avis de certains, l’attribution d’un ministère institué pourrait aussi faire naître de nouvelles vocations… Affaire à suivre, dans tous les cas puisqu’il faudra quelques mois pour que les premiers catéchistes bénéficient de ce statut nouveau.

Anne-Françoise de Beaudrap

 

Photo: affiche du pape inspirant un enfant (CC0 Pxhere)

Source : cathobel.be/2021/05

Nos autres publications: